Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

banniere_milieu
banniere_bas

Paris, le 30 octobre 2006 – NN 22-2006

 

Fusions de caisses - Rapprochement des communautés informatiques – mutualisation des productions bancaires

Sortez vos plans !

Depuis l’annonce du rapprochement avec les Banques populaires, le Groupe Caisse d’épargne est agité d’une incroyable frénésie de regroupements de toute nature. Les annonces de fusions se succèdent au fil des semaines. Un projet d’envergure pour rapprocher les communautés informatiques vers un système unique d’information est dans les tuyaux à horizon 2010. Un autre grand mouvement de concentration des productions bancaires va être présenté d’ici la fin de l’année. Et la Caisse nationale prétend pour l’heure ne pas disposer d’un plan global pour tous ces projets. Soit elle ne dit pas tout, soit l’attitude de ses dirigeants relève de l’irresponsabilité.

Fusionnera, fusionnera pas ?

Juste après la divulgation du projet Champion et une fois l’effet de surprise passé, les Caisses d’épargne Rhône Alpes Lyon et Alpes ont fait connaître leur intention de fusionner. Dans la foulée, les trois caisses du Nord (Flandre, Pas de Calais, Pays du Hainaut) leur ont embrayé le pas. Depuis, la CE Champagne-Ardenne et la CE Lorraine se sont déclarées sur un projet commun, suivies quelques semaines après par Aquitaine-Nord et Poitou-Charentes. D’autres négociations sont en cours. La Caisse nationale, relayée par la presse, évoque la communication imminente d’autres fusions. Certains parlent même d’un schéma à court ou moyen terme de 10/20 caisses. Les supputations vont bon train !

Nos dirigeants jurent leurs grands dieux qu’il n’existe aucun plan défini nationalement. Ils prétendent laisser les initiatives locales se développer, le directoire de la Cnce se cantonnant à valider les dossiers. Difficile à croire ! Avec le renforcement de pouvoir qu’a connu la tête du Groupe et tout son cortège de possibilités d’interventions nouvelles, nous sommes surpris que celle-ci ne semble pas maîtriser la situation des fusions. À moins de ne pas tout dire !

Dans le cas d’un schéma à 10/20 caisses, il est inimaginable que celui-ci ne réponde pas d’une certaine cohérence d’ensemble. Dans le cas contraire, serait-il responsable de laisser faire des arrangements locaux, répondant plus d’ambitions individuelles que de regroupements d’intérêts économiques et sociaux ?

Pour le Syndicat-Unifié/Unsa, un plan d’ensemble sur les fusions existe et la Caisse nationale doit le dévoiler sans plus attendre.

Les communautés informatiques logées à la même enseigne

La Caisse nationale a présenté, le 6 juillet dernier, un vaste projet de rapprochement des communautés informatiques dans le cadre de la mise en place d’un « Système Unique d’information ». Nous sommes demandeurs de l’ouverture urgente de négociations sur le volet social.

« Que nenni ! » répondent, la main sur le cœur, les dirigeants du Groupe au prétexte là aussi que rien n’est arrêté. Difficile à croire : au 1er janvier le chantier « Performance SI » - c’est son nom - mettra les communautés sous gouvernance unique et prévoit également la création de deux GIE dédiés. Inutile de préciser l’inquiétude des salariés devant cette échéance, ne serait-ce que pour le devenir de leur contrat de travail !

Le Syndicat-Unifié/Unsa interpelle la Caisse nationale pour qu’elle communique dès maintenant ses intentions sur le projet « Performance SI ».

 

Fusions, informatique, mutualisations… Il est grand temps que nos dirigeants dévoilent leurs réelles intentions sur l’évolution du Groupe tel qu’il va se dessiner dans les mois à venir. Les salariés sont en droit de savoir.

 

Le Secrétariat National
 Jean-David Camus, Gérard Commarmond, Patrick Galpin, Serge Huber et Michel Ricard


   

Imprimer  
Avant d'imprimer, pensez à l'environnement


Internet Explorer 4 Pour obtenir Internet Explorer, veuillez cliquer ici... et supérieur
Affichage optimisé 800 x 600
Page mise à jour le : 2/11/06 11:50
Copyright © 2002-
compteur
Déclaration Cliquez ici pour accéder au site n°801353 du 22 avril 2002