Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

banniere_milieu
banniere_bas

Paris, le 17 février 2006 – n° 6-2006

Protection sociale

Le mutualisme
par le petit bout de la lorgnette

 

Avec un acharnement appliqué, certains syndicats s’ingénient à diffuser des informations tronquées à propos du nouveau contrat « Protection sociale ».
Le contrat Groupe « Frais soins de santé »  est à cet égard un modèle de désinformation.

Des omissions de taille

Le poste « optique » a été reconsidéré de façon relativement importante. C’est un fait généré par l’évolution croissante de ce poste, pesant pour près d’un quart des dépenses de notre Mutuelle. Tous les partenaires, y compris ceux qui semblent s’effaroucher aujourd’hui, connaissent la situation et savent que des mesures devaient être prises. 
Nous dénonçons leur comportement de dénigrement qui, non seulement est un manque de courage, mais est en opposition totale avec l’esprit mutualiste dont ils se prévalent.

  • NON, le mutualisme n’a pas pour unique objet la prise en charge des dépenses d’optique
  • OUI, le mutualisme doit agir pour contenir les dérives de professionnels qui font leur business sur le dos des mutuelles

La mise en exergue du poste optique occulte le reste de notre contrat dont l’examen objectif démontre qu’il ne grève pas le budget santé de nos collègues, loin s’en faut !  

De nouvelles prestations, des prises en charge augmentées

  • Hospitalisation
    • La nouvelle contribution de 18 € devant être payée par les assurés sociaux est totalement prise en charge par la Mnce
    • Prise en charge du forfait hospitalier => + 40 % 
    • Prise en charge pour chambre particulière => + 5 %
  • Appareillage
    • Gros appareillage (Fauteuil roulant, prothèses) => + 100 %
  • Naissance ou adoption
    • Allocation naissance (ou adoption) => + 100 %
  • Dentaire
    • Prise en charge des prothèses => + 8 à + 27 %
    • Frais d’orthodontie => + 25 %
  • Prévention
    • Mise en place d’une nouvelle prestation forfaitaire « ostéoporose » de 100 € / 2 ans

Toutes les autres prises en charge et prestations existantes dans le précédent contrat Groupe « Frais soins de santé » sont maintenues à l’identique, voire légèrement réévaluées.

…/…

Les Mutuelles arnaquées

En dénonçant ici la dérive du coût des frais d’optique supportés par les Mutuelles, nous ne désignons bien évidemment pas nos collègues. Les responsables de cette situation sont des professionnels de l’optique qui détournent des financements de santé au profit d’un commerce de mode et de « look ». Les opticiens redoublent d’imagination pour créer des besoins de consommation, certains offrant jusqu’à trois paires de lunettes pour le prix d’une, opération publicitaire qui ne trompe personne sur la gratuité affichée.

Vu et Entendu lors de l’émission Capital diffusée par M6 le 22 janvier 2006

    • Pour satisfaire un marché florissant, la commercialisation des produits d’optique est en pleine expansion. La croissance du nombre de boutiques en atteste.
    • Le standing des opticiens s’apparente de plus en plus aux boutiques de luxe où peuvent être proposées plus de 2.000 montures différentes, estampillées au nom des plus grandes marques.
    • Certaines de ces grandes marques imposent aux opticiens - produit de luxe oblige - des prix « conseillés » et leur interdisent de pratiquer des prix inférieurs, sous peine de rupture de contrat. Cette pratique est illégale !
    • De leur côté, des opticiens n’hésitent pas à proposer de fausses factures afin de solliciter de la part des mutuelles des prises en charge supérieures. Cette pratique est illégale !
    • Les Mutuelles n’ont aucun moyen de contrôler ces pratiques.
    • Elles n’ont pas accès aux ordonnances,
    • Elles ont contractuellement l’obligation de payer.

La seule parade offerte aux Mutuelles est de limiter leur niveau d’intervention pour mettre un frein à cette dérive. Le Syndicat-Unifié/Unsa soutient cette démarche qui vise à combattre des pratiques condamnables et à préserver la pérennité de notre Mutuelle en centrant ses interventions sur la prise en charge de la santé.

Rien n’est figé

La configuration des garanties est évolutive. A ce titre, il est tout à fait envisageable de reconsidérer dans le temps le poste « optique » comme tout autre, en fonction de l’évolution et de l’équilibre du contrat. Dans l’immédiat, nous privilégions des solutions tendant à faire baisser les coûts, telle une démarche vers les opticiens mutualistes visant à proposer une offre -monture incluse- avec reste à charge pour l’assuré égal à « 0 ».

 

Le Secrétariat National :
Jean-David Camus, Gérard Commarmond, Patrick Galpin, Serge Huber et Michel Ricard

 


   

Imprimer  
Avant d'imprimer, pensez à l'environnement


Internet Explorer 4 Pour obtenir Internet Explorer, veuillez cliquer ici... et supérieur
Affichage optimisé 800 x 600
Page mise à jour le : 18/02/06 17:31
Copyright © 2002-
compteur
Déclaration Cliquez ici pour accéder au site n°801353 du 22 avril 2002