Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

banniere_milieu
banniere_bas

CFDT – CFTC – CGC – CGT – FO – SU /Unsa – SUD

 

Pouvoir d'achat

Rémunération

Protection sociale

La mobilisation s'impose

 

Alors que notre pouvoir d'achat baisse depuis des années, que notre rémunération n'évolue quasiment plus, la Caisse Nationale s'empare à présent de la renégociation de la protection sociale pour lancer une nouvelle attaque sur nos salaires.

 

Grève du 4 octobre

 

Cette journée de grève appelée par toutes les Organisations Syndicales a été relativement bien suivie dans le groupe des Caisses d'Epargne.

La CNCE , qui calcule sur la base de la totalité de l'effectif inscrit et non en fonction des présents, annonce 15% de grévistes.

 

En fait, le véritable pourcentage de salariés en grève se situe au minimum à 25%.

Ce taux de participation à la grève signifie que le mécontentement , diffus mais bien réel, commence à se manifester concrètement .

Ce niveau de participation à une grève interprofessionnelle est de bon augure pour une mobilisation spécifique à notre branche professionnelle.

 

Commission Paritaire Nationale du 7 octobre

 

A l'évidence, les résultats de la grève du 4 octobre ne sont sûrement pas étrangers à la nouvelle attitude et aux nouvelles propositions patronales sur le financement de la protection sociale .

Malgré ce premier recul, on est encore loin du compte !

Jugez-vous mêmes !

 

  Aujourd'hui

Proposition CNCE

  Différence

Prévoyance

 

 

 

Cotisation salariés

0.77%

1.36%

+77%

Cotisation entreprises

1,53%

2,04%

+33%

Participation entreprises

67%

60%

 

 

 

 

 

Retraite supplémentaire

 

 

 

Cotisation salariés jusqu'au plafond sécurité sociale

2,15%

2,40%

+12%

Cotisation entreprises

5,80%

3,60%

- 38%

Cotisation salariés au dessus du plafond

0%

1,60%

+160%

Cotisation entreprises

1,40%

2,40%

+71%

Participation entreprises

73%

60%

 

 

 

 

 

Mutuelle
Participation entreprises
60% en moyenne
50%

 

 

La Caisse Nationale propose de compenser la différence de participation des entreprises. Mais, cette compensation ne concerne pas la retraite supplémentaire et prendrait la forme d'une augmentation de salaire brute, donc soumise aux charges sociales.Examinons précisément les conséquences chiffrées de ces propositions CNCE, sur 1 500 € de salaire brut  :

Prévoyance   :

 

+ 8,85 € de cotisation

«  compensation » = 2,25 € bruts

Retraite supplémentaire  :

+ 3,75 € de cotisation

«  compensation » =0 €

 

Mutuelle *  :

 

+ 17,25 € de cotisation

«  compensation » = 13,66€ bruts

Total = + 29,85 € de cotisation, «  compensé  » à hauteur d'environ 15,91 € brut,

donc soumis à charges sociales, ce qui signifie au moins 14 € de baisse du salaire net mensuel.

 

Cette diminution de salaire est inacceptable, d'autant que dans le même temps, la CNCE propose une diminution des cotisations patronales et des prestations :

•  retraite = malgré la hausse des cotisations salariales, compte tenu de la diminution des cotisations entreprises, les recettes de la CGP vont baisser de 23% ; nos retraites vont donc diminuer !

•  prévoyance et santé = les employeurs veulent supprimer toutes les surcomplémentaires locales, lesquelles ont pourtant fait l'objet d'accords d'entreprise ( 62% des salariés du Groupe sont concernés ).

La mobilisation s 'impose

Pour s'opposer aux objectifs de nos employeurs :

•  toujours moins de pouvoir d'achat

•  toujours moins de rémunérations

•  toujours plus de charge de travail

•  toujours plus d'objectifs,

nous devons réagir collectivement dans les semaines qui viennent.

 

Pour cela, l'intersyndicale nationale :

 

•  se réunira dans les prochains jours pour formaliser un cahier revendicatif commun sur les points suivants :

•  Rattrapage des pertes de notre pouvoir d'achat

  • Revalorisation des Rémunérations Annuelles Minimales

•  Rétablissement d'une reconnaissance de la technicité

et de la maîtrise de l'emploi

•  Maintien a minima

- des niveaux de participation des entreprises

- des niveaux de prestations actuels
( Mutuelle / Prévoyance / Retraite supplémentaire )

•  appelle dès à présent à la constitution d'Intersyndicales

dans chaque entreprise ( Caisses d'Epargne, CTR, CNCE, EPS …)

afin de préparer la mobilisation unitaire du Personnel.

 

Les secrétaires nationaux, le 17 octobre 2005

   

Imprimer  
Avant d'imprimer, pensez à l'environnement


Internet Explorer 4 Pour obtenir Internet Explorer, veuillez cliquer ici... et supérieur
Affichage optimisé 800 x 600
Page mise à jour le : 3/01/06 13:01
Copyright © 2002-
compteur
Déclaration Cliquez ici pour accéder au site n°801353 du 22 avril 2002