Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

banniere_milieu
banniere_bas

Natexis: pleines synergies de Natixis pour l'horizon 2010.

(Cercle Finance) - L'action Natexis Banques Populaires s'est ressaisie en terminant la séance de mercredi en nette hausse de 1,4% à 216,8E après sa chute de 5,7% enregistrée la veille. Le parcours réalisé depuis le début de l'année demeure impressionnant avec une hausse de +55%, largement supérieure à celles enregistrées par les autres acteurs du secteur bancaire français.

Le récent recul de l'action peut donc s'interpréter comme des prises de bénéfices logiques compte tenu de la hausse des derniers mois, même si certains investisseurs ont également manifesté hier une certaine déception après la présentation du plan de développement du futur Natixis par les dirigeants des groupes Banque Populaire et Caisse d'Epargne, suite à l'enregistrement du document de référence par l'Autorité des Marché Financiers.

Alors que le changement de dénomination sociale du groupe officialisera la naissance de Natixis le mois prochain, lors de l'assemblée générale du 17 novembre 2006, rappelons que cette opération va aboutir à la création d'un acteur bancaire disposant d'un PNB 2005 pro forma proche de 6 milliards d'euros et affichant un résultat net 2005 pro forma de près de 1,7 milliard d'euros.

Natexis Banques Populaires estime que l'opération de création de Natixis pourrait générer, à partir de 2010, des synergies nettes de revenus totales avant impôt de 298 millions d'euros par an, et des synergies nettes de coûts totales avant impôt de 224 millions d'euros. Natixis prévoit par ailleurs que ces synergies de revenus pourraient être générées progressivement, à des niveaux de 1%, 32% et 67%, respectivement en 2007, 2008 et 2009, et que ces synergies de coûts pourraient être générées progressivement, à des niveaux de 11%, 42%, et 90%, respectivement en 2007, 2008 et 2009, avant de devenir pleinement effectives.

Le groupe s'est fixé des objectifs à 2010, horizon où il compte bénéficier pleinement des effets de sa stratégie de rapprochement. Il prévoit pour le plus court terme de réaliser en 2007 une croissance de son résultat net économique part du groupe, hors coûts de restructuration, proche de 25% par rapport au résultat net économique ajusté 2005.

Sur la période 2005-2010, l'objectif du groupe est de réaliser un taux de croissance annuel moyen par rapport au niveau économique ajusté 2005 supérieur à 10% pour son produit net bancaire et d'environ 13% pour son résultat net. A l'horizon 2010, il se donne pour cible un coefficient d'exploitation de 60% et une rentabilité des capitaux propres proche de 16%.

Copyright (c) 2006 Cercle Finance.

 


   

Imprimer  
Avant d'imprimer, pensez à l'environnement


Internet Explorer 4 Pour obtenir Internet Explorer, veuillez cliquer ici... et supérieur
Affichage optimisé 800 x 600
Page mise à jour le : 18/10/06 21:35
Copyright © 2002-
compteur
Déclaration Cliquez ici pour accéder au site n°801353 du 22 avril 2002