Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

banniere_milieu
banniere_bas

Nicole Moreau : « La création de NatIxis va nous obliger à réinventer la gouvernance de l'Ecureuil » [05/06/06 ]


Alors que le projet de rapprochement de l'Ecureuil avec les Banques Populaires a été approuvé par le conseil d'administration de la Banque fédérale des Banques Populaires vendredi et doit recevoir le feu vert du conseil de surveillance de la Caisse nationale des Caisses d'Epargne demain, la présidente de la Fédération des Caisses d'Epargne, l'organisme chargé de défendre l'intérêt des 3 millions de sociétaires, revient sur la cession par la Caisse des Dépôts de ses 35 % au capital du groupe coopératif. Elle pose ses conditions sur la gouvernance de NatIxis, le futur holding appelé à coiffer la plupart des filiales métiers des deux mutualistes. Et confirme la poursuite d'un chantier sur la gouvernance au niveau de l'Ecureuil, soulignant ainsi qu'« il y aura toujours besoin d'une fédération », même si elle n'a pas d'équivalent côté Banques Populaires.


Le projet de rapprochement avec les Banques Populaires est sur les rails et la Caisse des Dépôts a décidé de sortir du capital. Etes-vous satisfaite ?
Les Caisses d'Epargne appelaient de leurs voeux ce rapprochement avec les Banques Populaires autour d'un holding commun, Nat- Ixis, coiffant la plupart de leurs filiales métiers. Nous veillerons pour notre part au maintien de l'autonomie des réseaux d'agences et des organes centraux des deux groupes. De même, la cession par la Caisse des Dépôts de ses 35 % dans la Caisse nationale des Caisses d'Epargne (CNCE) était souhaitée par les Caisses. La Fédération sera vigilante sur les conditions de ce retrait afin qu'elles ne portent atteinte ni aux ratios prudentiels ni à la capacité de développement des Caisses.Quant au projet de holding qui devait fédérer la participation majoritaire des Caisses d'Epargne au capital de la CNCE, il n'a plus lieu d'être, puisqu'il n'y aura plus d'autre actionnaire.


Le projet NatIxis remet-il en cause les réflexions en cours visant à réformer la gouvernance de l'Ecureuil ?
Au contraire ! La création de NatIxis et le départ de la Caisse des Dépôts vont nous obliger à réinventer la gouvernance de l'Ecureuil. La conduite de ce chantier revient légitimement à la Fédération. Quant aux grands principes arrêtés dès la fin 2005, ils ne sont pas du tout remis en cause par le projet NatIxis, notamment la parité entre présidents de directoire et de conseil d'orientation et de surveillance (COS) de Caisses d'Epargne au sein des instances nationales du groupe (1).


Qui devra remplacer les six représentants de la CDC au conseil de surveillance de la CNCE ?
Une des idées pourrait être d'organiser un « tuilage » entre cette instance et le conseil d'administration de la Fédération. Autrement dit, il y aurait des représentants de la Fédération au conseil de surveillance de la CNCE, et vice versa. Le « tuilage » pourrait aussi se concevoir entre la Caisse nationale et NatIxis. Mais on n'en est pas encore là.


Quels sont vos souhaits pour la gouvernance du futur NatIxis ?
Sur la forme, les Caisses d'Epargne devront être associées à la définition de la gouvernance, notamment à l'élaboration des pactes d'actionnaires et des modalités de composition du directoire et du conseil de surveillance. Elles devront aussi être consultées sur les grandes décisions stratégiques et sur la nomination des dirigeants des filiales de NatIxis. Sur le fond, nous souhaitons que les groupes Banque Populaire et Caisse d'Epargne soient représentés de manière majoritaire au conseil de surveillance de NatIxis, avec sept sièges chacun, contre quatre pour le reste des actionnaires. Nous voulons aussi que les représentants des Caisses d'Epargne, c'est-à-dire les dirigeants issus des régions, soient eux-mêmes majoritaires dans le collège des « Ecureuils », avec au moins quatre sièges. Nous demandons enfin que les cinq membres du directoire de NatIxis (2) soient nommés simultanément afin que chacun d'eux soit étroitement associé aux travaux devant conduire à la création du holding.


Si les fusions entre Caisses d'Epargne, en réduisant leur nombre, leur permet d'être toutes représentées au conseil de surveillance de la CNCE, quel rôle aura la fédération ?
Aujourd'hui, il y a 29 Caisses d'Epargne, mais 22 régions en France. On peut donc en conclure que ces rapprochements ont du sens. D'autant qu'ils ont une vraie justification économique. Mais il y aura toujours besoin de défendre les sociétaires, d'être leur porte-voix, de représenter les Caisses, de les mettre en synergie... Il y aura donc encore besoin d'une fédération.


L'absence de fédération aux Banques Populaires n'est-elle pas une menace ?
A l'occasion de la rencontre fédérale du 24 mai, les présidents de COS et de directoire ont réaffirmé leur attachement à la fédération, qui continuera à défendre et promouvoir les positions des Caisses d'Epargne, comme le prévoit la loi. De plus, la légitimité de la fédération s'inscrit dans des missions identifiées : orientations stratégiques, valeurs coopératives, missions d'intérêt général, formation des administrateurs et déontologie.

PROPOS RECUEILLIS PAR A. C.

Les Banques Populaires et l'Ecureuil devraient signer leur accord de rapprochement demain [ 05/06/06 ]

Les conseils d'administration de la Banque fédérale des Banques Populaires et de Natexis, la banque de gros du groupe coopératif, ont donné vendredi après-midi le feu vert à la signature d'un accord avec l'Ecureuil en vue de rapprocher les principales filiales des deux groupes, notamment en banque de financement et d'investissement et en gestion d'actifs, sous un holding commun baptisé « NatIxis ». Les deux mutualistes avaient ouvert des négociations exclusives le 12 mars. Le conseil de surveillance de la Caisse nationale des Caisses d'Epargne se prononcera à son tour demain après-midi. L'accord devrait être signé dans la foulée, en vue de créer NatIxis d'ici à la fin de l'année. Le conseil de l'Ecureuil doit aussi approuver l'accord-cadre paraphé le 25 mai avec la Caisse des Dépôts, son actionnaire historique, afin de réorganiser leurs liens.

 


   

Imprimer  
Avant d'imprimer, pensez à l'environnement


Internet Explorer 4 Pour obtenir Internet Explorer, veuillez cliquer ici... et supérieur
Affichage optimisé 800 x 600
Page mise à jour le : 5/06/06 12:00
Copyright © 2002-
compteur
Déclaration Cliquez ici pour accéder au site n°801353 du 22 avril 2002