Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

banniere_milieu
banniere_bas

NatIxis : la Caisse des Dépôts s'apprête à vendre ses 35% de l'Ecureuil pour 6,8 milliards d'euros [ 24/05/06  - 19H53 ]

L'établissement public et le Groupe Caisse d'Epargne auraient arrêté les grands principes d'un accord. Selon nos informations, la CDC n'entrera pas au capital du holding coté qui doit réunir les principales filiales métiers de l'Ecureuil et des Banques Populaires

Rien n'est encore signé. Mais les grands principes d'un accord sont désormais figés. Les négociations sur le dossier NatIxis entre la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et l'Ecureuil, dont l'établissement public détient 35%, ont permis aux deux parties de trouver un compromis. La CDC a décidé de sortir du tour de table de la Caisse nationale des Caisses d'Epargne (CNCE), l'organe central de l'Ecureuil. L'établissement public n'entrera pas pour autant au capital de NatIxis, le futur holding autour duquel les Caisses d'Epargne et les Banques Populaires entendent rapprocher leurs activités de banque de financement et d'investissement, ainsi que leurs filiales de gestion d'actifs.


Selon nos informations, le prix s'élèverait finalement à 6,8 milliards d'euros. Ce montant comprend la quote-part des dividendes revenant à la CDC au titre de l'exercice 2006 de l'Ecureuil. L'accord comprend par ailleurs un volet industriel, qui prévoit la cession de certains actifs de l'Ecureuil à la CDC. Parmi eux, figurent les filiales d'administration de biens du Groupe Caisse d'Epargne, Gestrim et Lamy, qui seraient apportées à la filiale immobilière cotée de la CDC, Icade, en contrepartie de 6% à 7% de cette dernière. La CNCE aurait aussi accepté de céder à la CDC 3% de CNP Assurances, ce qui permettra à l'établissement public de porter sa participation dans la compagnie d'assurance-vie à 40%.

Le Groupe Caisse d'Epargne céderait l'intégralité de sa participation dans Ecureuil Vie, une filiale jusque là codétenue avec CNP Assurances et valorisée 1,4 milliard d'euros. Il réaliserait au passage une plus-value de 600 millions d'euros. Cette opération permettrait à la CNP d'absorber Ecureuil Vie.
Enfin, dernier actif apporté par l'Ecureuil, ses 35% dans CDC Entreprises, la filiale de capital-investissement de la CDC, que celle-ci reprendrait ainsi à 100%.

Alexandre Counis


   

Imprimer  
Avant d'imprimer, pensez à l'environnement


Internet Explorer 4 Pour obtenir Internet Explorer, veuillez cliquer ici... et supérieur
Affichage optimisé 800 x 600
Page mise à jour le : 25/05/06 6:55
Copyright © 2002-
compteur
Déclaration Cliquez ici pour accéder au site n°801353 du 22 avril 2002