Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

banniere_milieu
banniere_bas

Bagnolet le 10 avril 2006

FEDERATION BANQUES-ASSURANCES

Communiqué de presse

Projet NATIXIS : inquiétudes sur l’emploi

La Fédération Banques Assurances de l'UNSA a réuni, le 7 avril à son siège de Bagnolet, l'ensemble de ses composantes concernées (Groupe Caisses d’épargne, Groupe banques populaires, groupe Caisse des dépôts et consignations - CDC) par le projet NATIXIS (rapprochement des Groupes Caisses d'Épargne et des Banques Populaires). Tous les participants ont déploré le manque d'information sur les conditions de valorisation des apports des deux groupes dans l'opération, des périmètres concernés par le rapprochement, du contenu du volet social, et plus généralement des importantes zones d'ombre qui concourent à maintenir le projet « Champion » dans une grande opacité. De même, l’exclusion sur le futur projet du partenaire actuel (la CDC) des Caisses d’épargne aura des conséquences importantes sur l’épargne populaire (livret A) à court terme. La Fédération Banques Assurances de l'UNSA s'inquiète de l'inévitable plan social qui accompagnera ce rapprochement, alertée par l'annonce de 2000 suppressions de postes diffusée dans un premier temps puis maladroitement démentie par les dirigeants des deux Groupes ainsi que des conséquences pour les personnels mis à la disposition d’IXIS par la CDC. Les Syndicats UNSA des deux groupes refusent la casse déjà programmée des fonctions supports : Informatique, Back office, moyens généraux, ressources humaines, etc. Dans un passé proche, la gouvernance à deux têtes a montré ses limites (EULIA, détenue à parts égales par la CDC et le Groupe Caisses d'Épargne). Pourquoi en serait-il autrement aujourd'hui avec NATIXIS ? La Fédération Banques Assurances de l'UNSA demande l'ouverture immédiate de négociations au plus haut niveau sur l'ensemble du volet social de l'opération. L'UNSA, premier syndicat du Groupe des Caisses d'Épargne et seconde organisation syndicale du futur ensemble prendra toutes ses responsabilités dans la défense des personnels afin que ceux-ci ne soient pas les victimes du rapprochement de deux des plus grands groupes bancaires français.

Contact :
Luc Martin-Chauffier : 01 48 18 88 22 / 06 85 75 19 96

Patrick Mellul : 01 58 40 76 73 / 06 03 38 02 49


 


   

Imprimer  
Avant d'imprimer, pensez à l'environnement


Internet Explorer 4 Pour obtenir Internet Explorer, veuillez cliquer ici... et supérieur
Affichage optimisé 800 x 600
Page mise à jour le : 20/05/06 14:26
Copyright © 2002-
compteur
Déclaration Cliquez ici pour accéder au site n°801353 du 22 avril 2002